Fabrication d’une boule de pétanque

Il existe, dans notre pays, de très nombreux fabricants de boules à jouer, plus ou moins importants. Les procédés de fabrication bénéficient aujourd’hui des progrès considérables de la technique, et, afin de permettre à l’amateur de faire son choix en toute connaissance, il ne paraît pas inutile de décrire le processus de fabrication d’une boule de pétanque dans une « usine ».

Car il existe de véritables usines de boules. S’il vous prend envie de monter un jour une marque de boules de pétanque, voici quelques éléments vous permettant de fabriquer une boule si toutefois vous disposez du matériel ultra-moderne de ces firmes et surtout… de leur expérience.

Deux lopins, deux coquilles, une boule

La matière première que vous devez utiliser

Issus d’une barre d’acier (inox ou au carbone), la coupe de deux lopins sont la première étape de la création d’une boule de pétanque.

Forgés (chauffés et aplatis à la presse), ces tronçons deviennent alors des galettes plates. C’est la seconde étape.

La troisième étape consiste à matricer ces galettes afin de leur donner la forme désirée : en coquille.

Pour la quatrième étape qui va véritablement donner naissance à la boule, il est nécessaire d’assembler ces deux coquilles par soudure. Vous avez là la réponse à la question : est-ce qu’une boule de pétanque est pleine ou creuse. Une boule de pétanque est donc creuse.

La sphère obtenue est usinée afin d’effacer toutes traces de soudure, d’équilibrer la boule et de peaufiner le poids attendu. Il s’agit de la cinquième étape.

La sixième étape marque les finitions souhaitées : striage, marquage, poinçonnage et personnalisation.

Une image vaut mille mots :

Etapes de fabrication d'une boule de pétanque

crédit La Boule Bleue

Une affaire de cuisson

Pour la septième étape, la boule est cuite dans un four pendant une demi-heure à une température de 960 °C pour celle en acier inox contre 850 °C pour celle en acier au carbone.

Par la suite, la huitième étape consiste à plonger la boule dans un bain d’huile pour la première et dans un bain d’eau froide et salée pour la seconde.

Selon la dureté attendue de la boule de pétanque, vient la neuvième étape du revenu avec une nouvelle chauffe entre 250 et 450 °C.

L’avant-dernière et dixième étape réside dans le fait de poncer les boules afin d’enlever la calamine, un dépôt propre à la cuisson.

La onzième et dernière étape voit la boule en acier inox se faire brosser tandis que la boule en acier au carbone reçoit un vernis temporaire la protégeant de la corrosion.

admin