Tendre ou Dure

Déjà dans la métallurgie, on parle d’aciers doux, mi-doux, mi-durs, durs ou extra-durs (classification traditionnelle)… Dans le domaine de la pétanque, il existe donc aussi plusieurs duretés de boules n’en déplaise aux allergiques des caractéristiques propres à chaque référence ! Mais alors quelle dureté choisir pour ses boules de pétanque ?

Afin de répondre favorablement au cahier des charges déterminé par la FIPJP et obtenir un label d’homologation de boules de compétition, la dureté minimale d’une boule doit être au minimum de 35 HRC (110 kg/mm²). Toutes les boules sont impérativement durcies par trempe (consiste à plonger la boule encore chaude dans un fluide plus froid afin de la doter de propriétés nouvelles).

HRC et la dureté Rockwell

Un essai de dureté Rockwell est une méthode permettant de déterminer la dureté d’un matériau. Dureté, dans le sens, résistance à la pénétration. Le test consiste donc à faire pression sur un pénétrateur placé sur la surface du métal avec un poids spécifique. Il suffit ensuite de mesurer la distance parcouru par le pénétrateur dans le métal. Les indices Rockwell peuvent se lire directement sur un cadran gradué.

Dureté Rockwell

HRC est le symbole normalisé pour la dureté Rockwell avec un pénétrateur en cône de diamant de 120° et d’extrémité sphérique (Ø 0,2 mm).

L’essai consiste à appliquer une précharge de 100 N sur le pénétrateur qui s’enfonce d’une profondeur e0. On applique une force supplémentaire F, pendant 3 à 8 s, le cône s’enfonce d’une profondeur e1. On supprime la force F, le cône reste enfoncé d’une profondeur e2. La profondeur rémanente (e2 – e0) permet le calcul de la dureté selon la formule : HRC = 500(100-(e2-e0)).

La résistance à la rupture en kg/mm²

La résistance à la rupture est une manière de définir la résistance d’un acier à la propagation des fissures. Cette résistance est exprimée en kg/mm².

Conversion approximative

Résistance à la rupture

Les fissures se propagent quand le facteur d’intensité de contrainte appliquée atteint une valeur critique pour l’acier. Une boule d’une dureté de 35 HRC a donc besoin d’une charge de 110 kg/mm² pour provoquer la rupture.

TT, T, 1/2T ou D

Suivant les différentes marques de boules de pétanque, il existe plusieurs échelles de duretés : super tendre, très tendre, dureté+, tendre, demi tendre, demi dure, dure, très dure…

Derrière ces appellations se cache une gamme de dureté comprise donc entre minimum 110 kg/mm² (tendre) et généralement 140 kg/mm² (dure) à part quelques exceptions pour cette dernière donnée.

Nous avons dégagé sur Boulipedia quatre catégories de dureté afin de faciliter les recherches :

Propriétés des différentes duretés

Une boule plus dure se marque moins aux chocs mais rebondit plus sur le sol ou en frappant une autre boule. Par contre, une boule dite tendre rebondit beaucoup moins, et est donc plus indiquée pour faire des carreaux (moins de recul) ou rester près de l’impact après un tir au fer, mais elle se marque plus aux chocs. La boule tendre étant nettement plus avantageuse dans le jeu, c’est celle qui se vends le plus sur le marché même si sa durée de vie est la plus courte. Une boule demi-tendre (à mi-chemin entre tendre et dure) sera celle qui conviendra le mieux pour tout faire.

C’est donc le poste du joueur (pointeur, milieu ou tireur) et/ou le terrain (dur, souple, sableux, caillouteux, etc.) qui vont déterminer en priorité la dureté de la boule à choisir puis les préférences de jeu mais aussi le budget.

Note : Ces conseils sont donnés à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas remplacer vos propres impressions suite à différentes prises en mains et essais vivement recommandé.

Voir aussi

admin