Boules de Compétition

La pétanque se joue avec des boules agréées par la FIPJP et répondant à des caractéristiques précises… appelées dans le commerce des boules de pétanque de compétition par opposition aux boules de pétanque de loisir.

Logo FIPJP

Logo de la Fédération Internationale de Pétanque et Jeu Provençal (FIPJP), chargée de l’homologation des boules de compétition.

Caractéristiques des boules agréées

Afin d’être homologuées, les boules doivent répondre à un cahier des charges (.PDF) précis (dernière mise à jour – mars 2013) qui comprend notamment les points suivants :

  • Être en métal
  • Avoir un diamètre compris entre 7,05 cm (minimum) et 8 cm (maximum)
  • Avoir un poids compris entre 650 grammes (minimum) et 800 grammes (maximum)
  • Doivent être gravés : la marque du fabriquant, le label d’homologation en compétition, le poids et le numéro de série
  • Avoir un balourd < 1,3% du poids de la boule
  • Avoir une dureté minimale de 35 HRC (110 kg/mm²)
  • N’être ni plombées, ni sablées. De façon générale, elles ne doivent ni avoir été truquées ni avoir subi de transformation ou modification après usinage par les fabricants agréés. Il est notamment interdit de les recuire pour modifier la dureté donnée par le fabricant.

Toutefois les nom et prénom du joueur (ou les initiales) peuvent y être gravés ainsi que divers logos et sigles, conformément au cahier des charges relatif à la fabrication des boules.

Voir ici les différentes boules agréées et les labels d’homologation (.PDF) actuels (dernière mise à jour – février 2017).

Rappel : sanctions pour boules non-conformes

Voir Article 2bis du règlement officiel de la pétanque (.PDF) (dernière mise à jour – décembre 2016) :

Tout joueur coupable d’une infraction aux dispositions de l’alinéa 4) de l’article précédent est immédiatement exclu de la compétition, ainsi que son ou ses partenaires.

Si une boule non truquée, mais usagée ou de fabrication défectueuse, ne subit pas avec succès les examens de contrôle ou ne répond pas aux normes figurant dans les alinéas 1), 2) et 3) de l’article précédent, le joueur doit la changer. Il peut aussi changer de jeu.

Les réclamations portant sur ces trois alinéas et formulées par des joueurs, ne sont recevables qu’avant le début de la partie. Ces derniers ont donc intérêt à s’assurer que leurs boules et celles de leurs adversaires répondent bien aux normes édictées.

Les réclamations fondées sur l’alinéa 4) sont recevables toute la partie, mais elles ne peuvent être formulées qu’entre deux mènes. Néanmoins à compter de la troisième mène, s’il s’avère qu’une réclamation à l’encontre des boules de l’adversaire est sans fondement, trois points seront ajoutés au score de ce dernier.

L’arbitre ou le jury peuvent, à tout moment, procéder au contrôle des boules d’un ou plusieurs joueurs.

Voir aussi

admin